Cultures en Ville promeut le potager urbain à la maison de la RATP

La culture urbaine a connu un accroissement énorme depuis ces dernières années. Plusieurs grandes entreprises participent à l’agriculture en France. C’est le cas de la maison RATP. Voici des informations utiles sur le potager de cette société.

Biodiversité à la maison de la RATP

Pour donner suite à l’appel d’idées lancé en 2016 auprès de ses voyageurs, la RATP a décidé de construire un espace vert. D’une superficie de 300 m2, l’étendue regroupe plusieurs éléments. On y retrouve des pins, des plantes grimpantes, aromatiques et potagères de toutes sortes. Les herbes grimpantes de l’installation s’enroulent tout autour des structures en métal. La présence d’un érable Davidii rend le lieu encore plus original.

Le potager d’entreprise est entretenu naturellement, sans l’utilisation de pesticide. Les plants de sauge, de lavande et de bruyère permettent l’apparition des insectes de pollinisation comme les papillons et les abeilles. Cela favorise la biodiversité ainsi que la pérennité de l’espèce.

La société cultures en Ville a conçu ce chantier d’aménagement pendant un mois. Elle a travaillé en étroite collaboration avec les salariés de la RATP. Le long de l’année, sur le démonstrateur on organise des ateliers de culture et de lutte contre les maladies.

L’importance de la végétation pour la RATP

Grâce à cet espace, les voyageurs de la gare peuvent découvrir et contempler la verdure sur le parvis de Denfert-Rochereau. Le groupe a pour objectif de devenir un pilier dans la transition d’énergie et le développement des solutions à mobilité durable. Le tiers du potentiel végétal du groupe de transports est consacré à la culture urbaine.

L’entreprise se sert du potager pour effectuer de nombreuses visites aux personnalités impliquées dans les associations, les ONG et autres. Les structures qui œuvrent pour un développement durable sont des partenaires privilégiés de la maison RATP. La Régie Autonome des Transports Parisiens s’engage à inclure des espaces verts dans son patrimoine pour deux raisons. La première est de sensibiliser les responsables à divers niveaux et la deuxième consiste à protéger l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *